Loger, L'Accession À La Propriété

Acheter un bien immobilier présente de multiples avantages, notamment s’il est mis en location. Tout d’abord, il s’agit avant tout d’un actif tangible qui prend de la valeur au fil du temps, en plus de générer des revenus locatifs stables. Vous pouvez aussi tirer profit d’une réduction de vos impôts en optant pour l’investissement locatif.

 

Bien choisir le logement

La réussite de votre projet repose avant tout sur le choix du logement. Tout d’abord, sachez bien choisir son emplacement, qu’il soit neuf ou ancien. L’avantage d’acheter un bien ancien en particulier, c’est la possibilité de le trouver en plein centre-ville, tandis que le bien neuf est plutôt construit dans les nouveaux quartiers, le cœur de ville étant plus en moins saturé en termes d’espace de construction. Le choix de la ville est primordial pour réussir son investissement : informez-vous sur ses atouts, sa population, son évolution démographique de même que son marché immobilier et la demande locative qui la caractérise. En ce qui concerne la typologie du bien, les logements deux pièces sont ceux qui sont les plus faciles à faire louer, de même que les studios, tandis que si vous achetez une maison individuelle de plus de 3 pièces, les loyers seront assez élevés et le taux d’occupation pourrait être moins significatif. Considérez également les besoins locaux, en fonction de la composition démographique de la ville où vous investissez.

 

Les autres paramètres à considérer

Outre le choix du logement, vous devez considérer d’autres paramètres, qui sont les suivants :

  • le calcul des loyers que vous allez appliquer : ce, en visant à réaliser une bonne rentabilité sans sous-évaluer ou surévaluer le bien. Il s’agit alors d’appliquer de préférence des loyers attractifs par rapport au cours du marché actuel
  • la fiscalité : en sachant que les loyers seront taxés à l’impôt foncier. Il vaut donc mieux réaliser une simulation préalable afin de déterminer si la rentabilité est au rendez-vous compte tenu de ce paramètre
  • la possibilité de réaliser un montage défiscalisant : vous pouvez en effet réduire vos impôts en choisissant le dispositif fiscal adapté – Pinel, Malraux, Denormandie, déficit foncier, LMNP, Censi-Bouvard
  • la durée de la mise en location : si vous choisissez la réalisation d’un montage défiscalisant, sachez que vous devez être soumis à de nombreuses contraintes, dont la durée de la mise en location. Vous êtes tenu de vous engager sur une période ferme et non négociable afin de profiter de la réduction fiscale
  • votre situation financière : quel est le montant de votre apport personnel ? Vos mensualités d’emprunt pourront-ils être couverts par les loyers ? Quelle est votre capacité d’endettement ?

 

Les alternatives pour profiter de l’investissement locatif immobilier

Et si vous songiez à investir via un tiers, sans prise de tête, tout en profitant de tous les atouts dont vous bénéficiez avec l’investissement en direct ? Par exemple, en devenant propriétaire de parts de société civile immobilière (SCI). Cette dernière est un montage consistant à tirer profit d’un bien immobilier indivis, et tous les porteurs de parts collecteront les loyers de l’exploitation en fonction de leur quote-part. C’est également le cas avec les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) : vous achetez des parts de ces dernières et empochez des dividendes, sans vous alourdir des contraintes de la mise en location. Cela, en plus de diversifier votre portefeuille avec différentes typologies d’immeubles, un des principaux avantages de ce type de produit pierre-papier.

Vous pouvez aussi profiter de l’excellent rendement de la location meublée en investissant dans des résidences avec services : c’est un bail locatif que vous signez, et vos revenus sont garantis.