Le système de retraite en France comprend deux régimes obligatoires, qui sont la retraite de base versée par l’État et la retraite complémentaire issue des différentes caisses d’affiliation, en fonction de la catégorie socio-professionnelle. On parle de retraite gérée par répartition, à la différence de celle gérée par capitalisation, comme c’est le cas pour la retraite supplémentaire.

Personnes Âgées

Les caisses de l’État ont du mal à garantir la rémunération des retraités qui a augmenté de 0.9% par rapport aux statistiques de 2020. La retraite moyenne en France est évaluée à 1 444 euros bruts, soit 1 341 euros nets, toujours à la fin 2020. Ces valeurs diminuent progressivement, de l’ordre d’environ 1.1%, en raison de l’inflation notamment.

Cette difficulté à garantir le paiement des retraités est particulièrement dû à l’insuffisance des actifs qui cotisent. Rappelons que leur cotisation obligatoire qui est calculée sur la base de leur salaire est versée dans les caisses de l’État pour être répartis et reversés aux retraités. De plus, les jeunes sont de plus en plus nombreux à intégrer tardivement la vie active.

C’est ainsi que la souscription à une retraite supplémentaire devient cruciale pour une retraite confortable, en addition aux deux retraites obligatoires susmentionnées.

 

Comment fonctionne la retraite complémentaire ?

Comme mentionné plus haut, les salariés et les travailleurs indépendants bénéficient de ladite retraite complémentaire, en fonction de leur catégorie socio-professionnelle. Leur affiliation est automatiquement réalisée aux caisses respectives. Il en existe d’ailleurs plusieurs dizaines :

  • le régime unifié AGIRC-ARRCO pour les salariés du privé et les salariés agricoles
  • les caisses de retraite complémentaire obligatoire des travailleurs indépendants pour les artisans, commerçants, industriels et TNS
  • la CNAVPL pour les professions libérales
  • la caisse de retraite complémentaire obligatoire (RCO) de la MSA pour les exploitants agricoles non-salariés
  • l’IRCEC pour les artistes et auteurs d’œuvres originales
  • l’IRCANTEC pour les agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques
  • d’autres caisses pour les salariés relevant d’entreprises ou de professions à statut particulier

Pour les fonctionnaires, les caisses d’affiliation sont les suivantes :

  • la RAFP pour les fonctionnaires de l’État tels que les civils et les militaires, de même que les fonctionnaires de la fonction publique, territoriale et hospitalière
  • le FSPOEIE pour les fonctionnaires ouvriers de l’État

 

Quid de la retraite supplémentaire ?

Retraite complémentaire et celle dite supplémentaire sont bien distinctes. Comme mentionné ci-dessus, la retraite supplémentaire fonctionne sous le régime géré par capitalisation. En effet, c’est grâce aux cotisations volontaires versées par l’épargnant lui-même que le montant de la retraite à terme sera calculé. Ainsi, plus l’épargne est de qualité, plus les rentes viagères distribuées sont significatives.

La retraite supplémentaire peut être réalisée de différentes manières, en souscrivant à des produits d’épargne ayant différents types de supports. Exemple : l’assurance-vie et le Plan d’épargne retraite PER. Ces deux produits proposent tous deux des contrats multisupports et leur gestion est flexible, c’est-à-dire avec la possibilité de choisir les arbitrages en fonction de son propre niveau de tolérance aux risques. Il peut s’agir de la gestion pilotée ou la gestion libre.

Plusieurs supports d’investissement permettent de préparer efficacement sa retraite : par exemple les produits pierre-papier (société civile immobilière, société civile de placement immobilier, organisme de placement collectif immobilier), ou encore les produits boursiers.

L’avantage avec la retraite supplémentaire, tel que le PER et l’assurance-vie, c’est la possibilité d’opter pour la sortie en rente viagère ou en capital, voire les deux. Notons que l’assurance-vie elle-même pourra être intégrée dans le PER pour une meilleure portabilité. Rappelons par ailleurs que le PER est destiné à tous : grand public, salariés, cadres et chefs d’entreprise, etc. Ce, grâce aux 3 compartiments qui le composent : PERIN, PERCOL et PERCAT.